allergies
25 avril 2020

Les bourgeons de plantes pour traiter les allergies

Nez qui coule, yeux qui piquent, éternuements à répétition, … Si vous faites partie des personnes pour qui printemps rime avec allergie, sachez que vous n’êtes pas seul, puisque les allergies saisonnières toucheraient près de 1 personne sur 3, et leur prévalence serait en hausse. Sachez également qu’il existe des solutions naturelles efficaces pour prévenir et atténuer les allergies, afin de profiter pleinement du printemps.


La “gemmothérapie” en quelques mots

De quoi s’agit-il ?

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui utilise les tissus embryonnaires frais des plantes, tels que les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles (pour simplifier dans cet article on les regroupera sous le nom de “bourgeons”).

Intérêt

En tant qu’embryon, le bourgeon porte en lui tout le potentiel de développement de la plante. Un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits ! Il contient de fortes concentrations d’éléments actifs comme des oligo-éléments, des vitamines et des minéraux, qui seront présents en plus faible quantité chez la plante adulte. Le bourgeon est donc un concentré de vitalité, et c’est ce qui fait sa richesse.

En tant que thérapeute, je lui trouve aussi l’avantage que c’est une solution abordable (voir les exemples à la fin de l’article) et qui convient pour tous les âges. En prenant soin d’adapter la posologie et le choix des bourgeons, on peut facilement la conseiller aux enfants, aux bébés et même aux femmes enceintes.

La minute histoire

La gemmothérapie date des années 1960. On doit sa reconnaissance à un homéopathe belge, le Dr Pol Henry, qui l’avait d’abord appelée “phytoembryothérapie”. Elle est devenue “gemmothérapie” quelques années plus tard lorsqu’elle a été reprise et développée par le Dr. Max Tétau. L’origine du nom vient du latin “gemmae” qui veut dire à la fois “bourgeon” et “pierre précieuse” !

Fabrication

Les bourgeons sont récoltés au printemps, au moment de leur ouverture, et sont mis à macérer pendant plusieurs semaines dans un mélange eau-alcool-glycérine. Le produit obtenu porte le nom de macérat mère. Le taux d’alcool dans le produit final est très faible, de l’ordre de 0,0115 g / goutte, ce qui rend les macérats compatibles avec tous les âges dans la limite du respect des posologies.

Certains laboratoires rediluent le produit 10 fois dans un mélange eau-alcool-glycérine. On appelle leurs produits des “macérats dilués”. De moins en moins de laboratoires choisissent cette option dont on ne parlera pas dans cet article.

Précautions

Il n’y a pas de contre-indications à l’utilisation des bourgeons. Mais il faut respecter certaines précautions pour les femmes enceintes, les personnes sous anti-coagulants ou médicaments pour le cœur, et les personnes avec des antécédents de cancers hormono-dépendants. Si c’est votre cas, c’est le rôle de votre naturopathe de vous conseiller pour réaliser un choix sûr et efficace.


Pourquoi les bourgeons pour traiter les allergies ?

Propriétés et constats

On peut répondre simplement que certains bourgeons possèdent des propriétés anti-histaminiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes ORL et drainantes des poumons qui les rendent pertinents dans la prise en charge des allergies.

On peut également s’amuser de constater quelques rapprochements :

  • Le printemps est un moment clé du développement des allergies … et des bourgeons.
  • Le déroulement de la grossesse et de la première année de vie*, c’est-à-dire notre vie embryonnaire et nos débuts au monde, conditionnent en partie le terrain allergique d’une personne.

* Conditions de naissance, interactions entre la maman et le bébé pendant et après la grossesse, diversification alimentaire, …

Posologie 

En ce qui concerne les macérat mères, on conseille en général :

  • Pour les adultes : 5 à 15 gouttes par jour à répartir en 2 à 3 prises (commencer par 5 gouttes et augmenter d’une goutte chaque jour jusqu’à obtention de l’effet recherché)
  • Pour les enfants : 1 goutte tous les 10 kg de poids de corps et par jour. Par exemple pour un enfant de 12 kg, on conseillera 1 goutte par jour. 
  • Pour les bébés et les enfants de moins de 10 kg, il est recommandé de demandé conseils à un professionnel pour adapter la posologie.

Les gouttes se prennent de préférence en dehors des repas, directement sur la langue. On les laisse quelques secondes avant d’avaler. 

N’hésitez pas à consulter votre naturopathe pour adapter les doses au plus près de vos besoins personnels. 

Accompagnement

L’allergie est un trouble multifactoriel qui peut être lié à la fois à l’état du système immunitaire (hyper-réactif face à un allergène donné), de la flore intestinale, du foie, etc. Pour obtenir des résultats, il est conseillé d’utiliser la gemmothérapie au sein d’un programme plus global à établir avec votre naturopathe.

Je vous explique dans cet article mon approche du naturopathe face aux allergies.


Quels bourgeons pour les allergies ?

Allergies respiratoires

Le Cassis (Ribes nigrum) est le bourgeon anti-allergique par excellence. Il possède des vertus anti-histaminiques, cortison-like donc anti-inflammatoires des encombrements ORL. On évite la prise de bourgeon de Cassis après 16h car il stimule les surrénales et peut donc avoir un effet excitant qui peut gêner le sommeil. Lorsqu’il est cumulé à d’autres bourgeons, il renforce leurs vertus. C’est donc le binôme idéal en cas d’allergie :

  • Allergies de type asthmatiques : Cassis BG + Viorne BG (Viburna lantana) 
  • Rhinites allergiques : Cassis BG + Hêtre BG (Falgus sylvatica) 

On peut aussi utiliser :

  • Le Romarin BG (Rosmarinus officinalis) et/ou le Genévrier BG (Juniperus communis) pour les allergies d’origine hépatique et médicamenteuse. Ces bourgeons favorisent l’élimination des toxines et la libération de l’organisme.
  • Pour l’enfant : l’Eglantier BG (Rosa Canina) stimule en douceur le système immunitaire et la sphère ORL.

Allergies cutanées

Si l’allergie se manifeste plutôt au niveau cutané (démangeaisons, eczéma, urticaire, …), on peut choisir :

  • Le Cèdre du Liban BG (Cedrus Libani) pour les réactions de type eczéma sèc ou psoriasis.
  • L’Orme champêtre BG (Ulmus campestris) pour les réactions de type eczéma suintant.
  • Le Noyer BG (Juglans regia) pour les eczémas infectés.

Complexes “tout-en-un” pour débuter sans se tromper

Certains laboratoires proposent des mélanges de 2 ou 3 bourgeons spécifiques des allergies. Ces mélanges ont l’avantage d’être faciles à identifier et utiliser pour les personnes qui débutent en gemmothérapie ou souhaitent se simplifier la vie.

Si vous souhaitez un complexe personnalisé à votre problématique et votre terrain, il est recommandé de consulter l’avis de votre naturopathe ou de tout autre professionnel de santé formé en gemmothérapie.

Quelques exemples de complexes “allergies” disponibles :

  • Allargem” chez Herbalgem : cassis BG + Romarin BG + Propolis
  • Gemo Al” de La Royale : Cassis BG + Genévrier BG + Romarin BG
  • Gemmo-dermo” chez Biogemm : Cassis BG + Aulne glutineux BG + Noyer BG + Cèdre du Liban BG

Le naturopathe ne remplace en aucun cas le médecin. Il ne réalise pas de diagnostic et ne rédige pas d’ordonnance. Pour tout traitement il est recommandé de demander l’avis à son médecin ou tout autre professionnel de santé.