fruit en dessert
15 novembre 2020

“Il ne faut pas manger de fruit à la fin du repas” : mythe ou réalité ?

Je suis toujours étonnée du nombre de fois où cette question revient en consultation, quelle que soit la problématique qui justifie le rendez-vous, et quelle que soit les habitudes alimentaires de la personne. Le fruit à la fin du repas : une mauvaise habitude ?

D’où vient cette idée ?

Tous les aliments ne se digèrent pas selon le même processus. Lorsqu’on consomme un fruit seul, il transite rapidement par l’estomac avant de passer dans l’intestin grêle où il sera digéré. Entre le moment où nous le mangeons et le moment où il est digéré, il se passe environ 30 min.

Les autres aliments, en particulier les protéines et les lipides, ont besoin de passer plus de temps dans l’estomac pour être digérés, avant de continuer leur chemin dans le tube digestif. En moyenne notre repas reste 3h dans l’estomac (moins pour un repas « léger », beaucoup plus pour un repas de Noël).

Donc si un fruit arrive par-dessus tout ça, il reste bloqué plusieurs heures au niveau de l’estomac avant de pouvoir atteindre sa prochaine destination : l’intestin grêle. Et il n’attend pas sagement dans son coin. Il sécrète du glucose puis de l’alcool : c’est la fameuse fermentation et ses ballonnements, brûlures d’estomac, etc.

NB : attention on parle bien du fruit cru ici, pas des fruits cuits type compote dont la cuisson les a en quelque sorte prédigérés (donc pas de problème).

Quand consommer des fruits alors ?

Selon ce raisonnement le meilleur moment pour manger un fruit c’est entre les repas : 20 minutes au moins avant un repas, ou environ 4h après (au goûter généralement). Et seul !

Une idée qui mériterait d’être nuancée

Ça dépend de chacun 

Pour qu’il y ait fermentation, il faut des bactéries.  Or l’estomac étant riche en acide chlorhydrique, il y a très peu de bactéries. La difficulté à digérer le fruit en fin de repas concernerait donc plutôt les personnes qui ne sécrètent pas suffisamment d’acide chlorhydrique ?

Ainsi que les personnes qui ne mâchent pas suffisamment. La salive sécrétée pendant la mastication tamponne l’acidité gastrique et facilite le travail de digestion des fruits.

Ça dépend de ce qu’on a mangé pendant le repas

Franchement si vous vous êtes fait plaisir avec une raclette / charcuterie arrosée de vin blanc, ne venez pas me dire que c’est votre pomme en dessert qui vous a fait mal au ventre ! Blague à part, il y a plein d’autres aliments au cours d’un repas qui peuvent potentiellement irriter le tube digestif.

Et ce n’est pas qu’une question d’aliment irritant ou non. C’est aussi une question d’association. Comme on l’a évoqué plus haut, les protéines sont essentiellement digérées dans l’estomac. Donc si vous mangez un repas riche en protéines, le temps de digestion dans l’estomac sera plus long. Et plus le temps dans l’estomac est long, plus il y a de chance que le fruit pris en dessert fermente en attendant son tour.

Ça dépend du fruit

Record de rapidité de digestion pour la pastèque et le melon en 20 min environ. Plutôt 40 min pour les pommes, poires, pèches, cerises, …

Faites le test

Oui ça fait beaucoup de paramètres, et je sais, c’était plus simple quand on pensait que c’était une vérité générale 😊 Alors avant de s’appliquer tout ce qu’on lit, il serait bon de se poser la question : est-ce que ça me concerne ?

Faites le test :

  • Pendant une semaine, mangez un fruit à la fin des repas.
  • Puis la semaine suivante, sans rien changer d’autre à votre alimentation, enlevez le fruit (et remplacez-le par une tisane fruitée ou rien du tout, pas par une glace hein sinon ça ne marchera pas).
  • Et voyez si vous ressentez une différence entre ces 2 semaines. Scannez vos sensations. Cela vous donnera peut-être un premier indice sur votre capacité à digérer les fruits en fin de repas.  

Mon avis

Si vous vous sentez mieux en mangeant des fruits en dehors des repas, alors continuez. Si vous avez l’habitude de manger des fruits au repas et que vous vous sentez bien, alors continuez.

Et en consultation ?

Parfois je suggère de faire le test d’enlever le fruit à la fin du repas, quand je pense que c’est nécessaire. D’autres fois je ne le mentionne même pas, parce que ça ne me semble pas pertinent ou parce qu’on a des sujets bien plus prioritaires à traiter lors du rdv ! Une personne = une consultation.

Pour aller plus loin :