Comprendre les mécanismes du stress pour mieux le prendre en charge       

Le stress comme mécanisme d’adaptation

Commençons par une bonne nouvelle : le stress n’est pas forcément délétère ! Peut-être avez-vous déjà entendu parler du « bon stress » et du « mauvais stress ». Le stress ne serait donc pas toujours désagréable ? D’où vient cette notion de « bon stress » ?

gestion du stress à nantes

Historiquement, si on repense aux premiers hommes qui vivaient dans la nature, le stress avait une fonction de protection : il met le corps en action lorsque l’on est en danger, nous permettant de fuir ou d’attaquer.

En situation de danger, le cerveau reçoit un signal d’alarme qui lui ordonne d’activer instantanément une branche de notre système nerveux (le système nerveux orthosympathique) qui libère dans le sang deux neuromédiateurs : l’adrénaline et la noradrénaline. Leur rôle : préparer le corps à une réaction rapide et efficace. Le sang qui circule initialement dans les systèmes digestif et reproducteur est dévié vers nos jambes et nos bras pour qu’on puisse courir. Le sang qui circule à la surface de la peau aussi d’ailleurs, refroidissant la peau et provoquant l’effet « sueurs froides ». Notre acuité visuelle est augmentée, notre respiration est accélérée pour apporter plus d’oxygène à notre cœur et à nos muscles, etc.

Ce mécanisme physiologique est universel : il se passe dans tous les corps, avec plus ou moins d’intensité, quelque soit le type de stress ! C’est valable si on est attaqué par un ours mais également si on est en situation d’entretien pour un nouvel emploi, ou si on apprend une mauvaise nouvelle, par exemple.

Théoriquement on pourrait vivre ce genre de stress des milliers de fois sans problème, du moment qu’entre chaque épisode  le corps a le temps de revenir à son état initial et de recharger les batteries.

Le stress chronique et le cortisol

Les problèmes commencent lorsque le corps ne bénéficie pas de ces phases de repos et que le stress devient son état permanent. Le corps entre alors en résistance et s’adapte à ce nouvel état en remplaçant l’adrénaline et la noradrénaline par une autre hormone : le cortisol. Le cortisol ramène la circulation sanguine et le rythme cardiaque à la normale, mais il continue de libérer dans le sang du glucose (qui est stocké car non utilisé, d’où la prise de poids qui peut survenir) et il maintient le niveau de vigilance élevé (d’où les difficultés à trouver le sommeil parfois).    

L’épuisement ou le burn out

Si on ignore, volontairement ou involontairement, les signaux envoyés par notre corps dans cette phase de résistance, on prend le risque à terme d’épuiser les ressources nerveuses de l’organisme et nos réserves de cortisol. C’est l’épuisement, d’abord psychique et ensuite également physique, plus connu sous le nom de burn-out. C’est alors que des gênes telles que les troubles du sommeil, la prise de poids ou les migraines, se convertissent en pathologies plus complexes. On sait aujourd’hui que le stress est déterminant dans nombre de maladies telles que les colopathies, les addictions, la dépression, l’eczéma, le psoriasis, l’hypertension, les dérèglements hormonaux, et bien d’autres.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, sachez que vous êtes nombreux dans cette situation. Sachez également qu’il existe des solutions naturelles, concrètes et pragmatiques pour apprendre à mieux gérer son stress, grâce à la naturopathie.                                              


Les solutions naturelles pour gérer son stress avec la naturopathie

gestion du stress à nantes

Les conseils suivants ne représentent pas l’ensemble des solutions en naturopathie pour prendre en charge le stress. Il existe de nombreux outils comme en témoignent les quelques exemples donnés dans ce texte. Bien entendu, vous ne pouvez pas et n’avez pas à recourir à toutes ces solutions. L’essentiel est de choisir celles qui paraissent le plus adaptées dans votre situation, et de personnaliser leur dosage et leur prise pour une action plus efficace. D’où l’intérêt de consulter un naturopathe dont le métier est de vous guider parmi toutes ces solutions pour en sélectionner quelques unes en adéquation avec votre contexte, qui agiront en synergie pour mieux gérer votre stress.

Alimentation et gestion du stress

Ce que l’on met dans notre assiette a définitivement un impact sur notre niveau de stress. Certains aliments ou boissons favorisent l’apparition de tensions et d’autres à l’inverse contribuent à réguler notre système nerveux. De même, le stress peut avoir des répercussions sur le transit notamment. 

Sur le podium des aliments anti-stress, on retrouve les Oméga 3, qui diminuent le taux de cortisol et sont un cofacteur nécessaire à la production de sérotonine, aussi appelée “hormone du bonheur”. On retrouve ces Oméga 3 dans les huiles vierges de 1ère pression à froid, comme l’huile de colza ou l’huile de lin. On les retrouve aussi dans les petits poissons des mers froides, comme le maquereau, la sardine ou le hareng.

A l’inverse, le café, qui peut sembler une bonne option pour booster son énergie en période de stress, est un faux ami. En effet il augmente la production de cortisol et, de ce fait, renforce notre sensation de stress. Il existe des alternatives au café : le thé et les tisanes bien entendu, mais aussi les substituts de café à base de céréales torréfiées comme le café d’épeautre par exemple.

Sommeil et gestion du stress

Le sommeil : le seul véritable moment où le corps et le cerveau se rechargent. Une mauvaise nuit de sommeil à l’occasion n’aura pas de conséquences dramatiques, mais des troubles du sommeil récurrents peuvent être bien plus gênants. C’est le cercle vicieux stress > insomnie et réveils nocturnes > fatigue > stress > insomnie et réveils nocturnes > … Les experts recommandent 7 à 9h de sommeil par nuit, toutefois il faut également regarder la qualité du sommeil : est-il réparateur ? vous sentez-vous aussi fatigués au réveil le matin, malgré une bonne nuit de sommeil ?

Il existe des solutions en naturopathie pour améliorer la qualité du sommeil : plantes et micronutriments favorisant l’endormissement, hydrothérapie, réflexologie plantaire et endonasale, habitudes, … 

Phytothérapie, aromathérapie, nutrithérapie …

Certaines plantes et micronutriments spécifiques renforcent la capacité de l’organisme à réguler son système nerveux. C’est le cas par exemple des plantes adaptogènes qui ont fait leurs preuves dans des conditions extrêmes de stress : dans l’espace, pour soutenir l’organisme des astronautes en mission ! C’est le cas évidemment aussi du Magnésium qui contribue à baisser les niveaux de cortisol et réduire l’hypersensibilité aux stimulis extérieurs.

Les huiles essentielles, quant-à elles, n’ont rien à envier aux plantes pour calmer le système nerveux. Au Japon, des essais ont été menés pour mesurer la capacité de certaines huiles essentielles à apaiser les individus, notamment au sein d’un département de psychiatrie. Il s’est par exemple avéré que les effluves olfactifs du limonène (odeur de citron) sont plus efficaces que certains antidépresseurs. 

Les autres disciplines

La sophrologie, la méditation, l’hypnose, l’EMDR, entre autres, ont démontré leur efficacité dans la gestion du stress. Dans certains cas il peut être conseillé de consulter l’un de ces spécialistes en parallèle de l’accompagnement en naturopathie.


La gestion de votre stress à Nantes

Vous êtes à Nantes et vous êtes tentée par une approche naturelle et individualisée pour mieux gérer votre stress ?

Je consulte :

  • En cabinet à Nantes, à Chantenay et à Graslin.
  • A domicile dans les communes autour de Nantes : Rezé, Saint-Herblain, Carquefou, Orvault, Saint-Sébastien, Sainte-Luce, la Chapelle-sur-Erdre.

Comprendre le déroulement d’une séance de naturopathie avec moi.

Le naturopathe ne remplace en aucun cas le médecin ou le psychiatre. Il ne réalise pas de diagnostic et ne rédige pas d’ordonnance. En cas de doute, ou de symptômes pouvant vous mettre en danger ou mettre en danger les autres, consultez votre médecin.

Pour aller plus loin sur le sujet du stress, rendez-vous sur la page Conseils dans la catégorie “Stress”.