alimentation
30 juin 20200

Professionnels de la nutrition : comment les distinguer ?

La plupart du temps on associe ces professionnels de la nutrition à l’idée de “perdre du poids”. Leur champ d’action est pourtant bien plus large. Ils peuvent intervenir auprès de toute personne ayant besoin d’être accompagnée sur son alimentation, que ce soit avec un objectif esthétique, de santé ou de performance. Toutefois ils peuvent avoir des approches nutritionnelles et méthodologiques complètement différentes. Il est donc essentiel d’en être conscient pour choisir celle qui vous paraît la plus adaptée pour vous.

Vous envisagez de solliciter un rendez-vous avec l’un d’entre eux mais vous êtes un peu perdu parmi tous ces noms ? 

  • Diététicien
  • Nutritionniste
  • Naturopathe
  • Nutrithérapeute / micronutritionniste 
  • Conseiller en nutrition
  • Coach en nutrition

Je décrypte leurs spécificités pour vous !

Avertissements :

  • Je connais bien le métier de naturopathe puisque c’est le mien. Pour parler des autres métiers, j’ai interrogé des collègues qui les exercent, fait mes propres recherches et me suis basée sur mon expérience de terrain auprès de patients que je suis et qui sont également accompagnés par ces personnes. Mais il se peut que je me trompe sur certains éléments. Dans ce cas n’hésitez pas à me donner votre avis, afin que je rectifie !
  • Je ne suis pas très aguerrie à l’écriture inclusive et il me semble trop fastidieux d’écrire à chaque fois la diététicienne / le diététicien, etc, partout dans l’article. Je fais donc le choix de tout mettre au masculin. Mais rappelons-nous que ces corps de métiers sont aujourd’hui essentiellement constituées de femmes qui travaillent au quotidien pour vous aider à améliorer votre santé par l’assiette !

1. Diététicien

Un plan alimentaire calculé

Le diététicien compose des “plans alimentaires” avec des menus équilibrés et adaptés à l’état de santé et au contexte de chacun : âge, maladie, surpoids, pratique sportive, grossesse, régime alimentaire, etc.  Le plan alimentaire est construit à partir d’une estimation calorique journalière calculée par le diététicien (pas toujours communiquée au client). Il peut comporter des quantités précises si cela semble judicieux pour l’individu, mais ce n’est pas systématique.

Infos pratiques

  • Formation : BTS diététique ou un DUT génie biologique option diététique
  • Durée moyenne du 1er rdv : 1h
  • Prix moyen pour un 1er rdv à Nantes : 50€
  • Prise en charge : par certaines mutuelles

Le programme de formation en BTS diététique n’a pas été actualisé depuis 1987 (si je ne me trompe pas) soit depuis plus de 30 ans. Or nos habitudes alimentaires, notre mode de vie et les produits disponibles ont, eux, beaucoup évolué. Le végétarisme et le veganisme se sont par exemple beaucoup développés. De nombreux diététiciens font le choix de réaliser des formations complémentaires ou de s’auto-former via leurs propres lectures, pour enrichir et mettre à jour leurs connaissances. Si vous choisissez de consulter un diététicien, je vous encourage à vous renseigner pour choisir un professionnel qui a fait cette démarche.


2. Nutritionniste

Pas toujours un médecin

On ne devrait jamais retrouver le terme “nutritionniste” seul. Ce n’est pas un métier à propre parler, mais plutôt une spécialité :“médecin nutritionniste”, “naturopathe nutritionniste”, etc. En réalité il recouvre deux réalités distinctes.

Le plus souvent, il s’agit du médecin nutritionniste. C’est un médecin qui s’est spécialisé dans les problématiques liées à l’alimentation. Il intervient en priorité pour adapter le régime à des pathologies (obésité, diabète, cholestérol, …) ou à des étapes de la vie (nourrisson, adolescence, …). C’est le seul professionnel de la liste à être habilité à poser un diagnostic et à prescrire des médicaments sur ordonnance. 

Mais le terme “nutritionniste” n’est pas réglementé. Tout praticien ayant suivi une formation quelconque en nutrition peut ensuite se déclarer “diététicien nutritionniste” ou “naturopathe nutritionniste”. Cela ne veut pas dire que tous les praticiens qui ajoutent “nutritionniste” à la fin de leur titre sont des charlatans ! Cela veut dire qu’il faut se renseigner sur le parcours du professionnel. A quel titre se déclare-t-il nutritionniste ? L’expérience ? Une formation ? Si oui, laquelle ?

Infos pratiques

  • Formation :

Médecin nutritionniste : fac de médecine + spécialisation en endocrinologie et diabétologie, ou diplôme d’université en nutrition (11 ou 12 ans)

Autre : cursus de base (BTS diététique, école de naturopathie, …) + formation quelconque en nutrition (de 20h pour les plus courtes à 80h environ pour le DU nutrition et diététique)

  • Durée moyenne du 1er rdv avec un médecin nutritionniste : 30 à 45 mn
  • Prix moyen pour un 1er rdv à Nantes : 25 à 60€
  • Prise en charge

Pour un médecin nutritionniste : 70% est prise en charge par l’assurance maladie sur la base d’une consultation chez le médecin (25€). Le reste peut être pris en charge par votre mutuelle.

Pour les autres professionnels dits nutritionnistes : voir en fonction du métier “de base”.


3. Naturopathe

Une approche globale et naturelle de la santé

Le naturopathe développe une approche globale (qu’on appelle aussi “holistique”) de la santé visant à équilibrer l’organisme dans son ensemble. Il intervient sur l’hygiène de vie.  Toujours abordée en consultation, l’alimentation joue un rôle primordial, mais elle s’insère dans un programme plus global d’hygiène de vie qui comprend presque toujours d’autres types de conseils personnalisés. Ces conseils peuvent avoir trait à la gestion du stress, la phytothérapie, la micronutrition, l’aromathérapie, etc. Tous les naturopathes certifiés ont abordé l’ensemble de ces outils en formation, mais chacun développe ensuite une expertise plus poussée sur certains d’entre eux. Il n’est pas rare également que le naturopathe pratique la réflexologie plantaire ou le massage par exemple. 

Ses conseils portent ensuite sur l’équilibre entre les macronutriments, les aliments à privilégier ou au contraire à éviter, les modes de cuisson, etc… Toujours adaptés à la problématique amenée par la personne en consultation. Certains naturopathes vont jusqu’à proposer des recettes, des listes de courses, des exemples de menus, mais ils ne font pas de calcul calorique. Leur objectif est, à terme, de favoriser l’autonomie de la personne.

Plus d’informations sur l’approche naturopathique ici.

Infos pratiques

  • Formation : à ce jour il n’y a pas de diplôme d’Etat de Naturopathe. Mais la formation tend à se structurer et un certain nombre d’organismes privés assurent des formations certifiantes sérieuses, allant de 2 à 4 ans généralement (souvent à temps partiel). Il existe également des organismes de formation 100% en e-learning dont je ne connais pas la valeur.
  • Durée moyenne du 1er rdv : 1h30
  • Prix moyen pour un 1er rdv à Nantes : 60€
  • Prise en charge : inclus dans le forfait de certaines mutuelles (pour les naturopathes certifiés).

La profession n’est pas réglementée. Tout un chacun peut donc se déclarer naturopathe. Vérifiez que le naturopathe que vous songez à consulter s’est bien formé avant de pratiquer. De nouveau, je ne dis pas que toutes les personnes qui prodiguent des conseils en hygiène de vie et n’ont pas réalisé de formation pour cela sont forcément des charlatans. Je crois fortement à l’expérience et à l’auto-formation. Pour autant, il me semble incorrect que ces personnes se déclarent naturopathes, au même titre que celles qui ont réalisé des formations encadrées qui durent généralement plusieurs années. A titre de comparaison, dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Suisse, …), la formation de naturopathe est réglementée et encadrée.


4. Nutrithérapeute ou micronutritionniste

Combler les déficits

Comme pour “nutritionniste”, ces deux termes (qui sont équivalents) suivent généralement un titre professionnel “de base”. Par exemple “ostéopathe micronutritionniste”. Ils caractérisent généralement des professionnels qui ont souhaité développer leur éventail de compétences en réalisant une formation complémentaire en micronutrition. On retrouve souvent ce terme chez les naturopathes qui ont, au sein de leur cursus, suivi un module en nutrithérapie / micronutrition.

La micronutrition consiste à équilibrer les besoins de l’individu en micronutriments : vitamines, acides gras, acides aminés, minéraux. Le micronutritionniste recherche donc les possibles déficits de l’individu dans ces divers éléments, pouvant potentiellement empêcher le fonctionnement optimal de l’organisme, voire être à l’origine de maladies. Ses conseils visent ensuite à combler ces déficits par une alimentation diversifiée, associée à une complémentation personnalisée lorsque nécessaire. 

Infos pratiques

  • Formation : école de naturopathie, formations privées ou diplôme universitaire en micronutrition (environ 100 à 250h en fonction du cursus choisi)
  • Durée moyenne du 1er rdv : 1h30 (naturopathe)
  • Prix moyen du 1er rdv à Nantes : 60€ (naturopathe)
  • Prise en charge : par certaines mutuelles, en fonction du métier “de base”

5. Conseiller en nutrition

Un premier niveau d’informations

Contrairement aux autres professionnels de la liste que l’on retrouve souvent en libéral, le conseiller en nutrition exerce le plus souvent dans des centres de remise en forme, des magasins bio, des spas ou thalassos. Son rôle est de sensibiliser et conseiller sur les règles globales d’une alimentation saine et équilibrée, en faisant le lien avec la santé et le bien-être. Ses conseils constituent en quelque sorte un premier niveau d’information qui peut ensuite être approfondi avec un diététicien, naturopathe ou médecin nutritionniste. Il peut d’ailleurs orienter ses clients vers d’autres professionnels lorsque le besoin s’en fait sentir.

Infos pratiques

  • Formation : il n’est pas obligatoire d’être diplômé pour se déclarer conseiller en nutrition, mais de plus en plus d’écoles privées proposent des cursus de formation. L’IFSH propose par exemple à la fois un parcours de conseiller en nutrition (248h en 1 an) et un parcours de praticien naturopathe (528h en 2 ans).
  • Durée moyenne du 1er rdv : variable en fonction du lieu (magasin, spa, …)
  • Prix moyen du 1er rdv à Nantes : généralement des bilans gratuits de 10 mn en magasin bio, des ateliers allant de 5 à 15€ en pharmacie, ou un service inclus dans un forfait plus global (pour une thalasso par exemple)
  • Prise en charge : non (sauf dans le cadre d’une thalasso prescrite par un médecin)

6. Coach en nutrition

Un soutien mental

S’appuyant sur des méthodes de développement personnel souvent inspirées des Etats-Unis, le coach en nutrition est un soutien pour ceux qui souhaitent réaliser un rééquilibrage alimentaire global. Sa spécificité tient à son accompagnement rapproché dans la mise en place des changements alimentaires. Ainsi qu’à sa méthode, qui consiste plus à accompagner la personne pour qu’elle prenne elle-même les meilleures décisions possibles, plutôt qu’à donner des conseils. Il porte bien son nom de “coach”. En plus du travail sur le contenu de l’assiette, le coach se penche sur le rapport à l’alimentation et travaille à dénouer les comportements alimentaires qui peuvent empêcher d’atteindre l’objectif fixé (sensations de faim et de satiété, gestion de l’alimentation émotionnelle, …). On le connaît généralement dans le milieu sportif, mais il peut intervenir pour tous les profils.

Infos pratiques

  • Formation : essentiellement des formations en ligne, d’une durée et qu’une qualité variable.
  • Durée moyenne du 1er rdv : 45 mn
  • Prix moyen du 1er rdv à Nantes : 45€
  • Prise en charge : non

Comme pour certaine des professions citées auparavant, il est facile pour n’importe qui de se déclarer “coach en nutrition”. Renseignez-vous sur le parcours et l’accompagnement proposé par le coach que vous envisagez de solliciter.


Conclusion

Comprendre pour choisir

Chacun de ces métiers aborde la nutrition à travers une philosophie et une méthode différente. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution dans l’absolu, mais il y a des solutions plus ou moins adaptées à vos attentes et à votre situation. Il est donc préférable de comprendre comment travaille chaque professionnel pour s’assurer que vous consulterez le plus adapté à vos besoins. 

C’est parfois être judicieux de mettre en place un parcours coordonné avec plusieurs praticiens. En tant que naturopathe, il n’est pas rare que je collabore avec un diététicien, un médecin ou un coach en nutrition, pour accompagner le mieux possible un patient sur tous les aspects de sa problématique.

Dépasser les désaccords

J’aimerais vous dire que la différence entre ces métiers se joue seulement dans la méthode et quelques petites spécificités, mais que le contenu (c’est-à-dire les conseils en alimentation) est au final le même. Ce serait plus simple non ? Pas de bol 🙂 Il arrive que les différents corps de métier soient en désaccord sur les recommandations nutritionnelles. Et dans ce cas c’est bien compliqué pour la personne qui se retrouve tiraillée entre les différents sons de cloche, sans savoir qui a raison ou qui a tort !

Quelques éléments de réflexion pour formuler votre propre réponse :

  • Le corps humain, les sols, les aliments, les habitudes … évoluent. En conséquence les théories dominantes en matière de nutrition et de santé évoluent aussi, au fil du temps, grâce aux découvertes des équipes de scientifiques qui nécessitent parfois des décennies pour valider ou invalider une hypothèse. Nous n’avons pas toujours la garantie que ce qui semble vrai aujourd’hui le sera toujours dans 10 ans. Gare à ceux qui ont trop de certitudes donc !
  • Chaque être humain, chaque corps, est différent. Ce qui est vrai pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre. La nutrition est une discipline subtile, qui laisse la place au débat. Il vaut peut-être mieux deux professionnels qui proposent des approches différentes mais fondées sur une analyse, plutôt que deux professionnels qui proposent la même approche, calquée sur des généralités.
  • Quel que soit l’avis du professionnel, il ne doit jamais aller à l’encontre d’un traitement médical. Un bon naturopathe / diététicien / coach / … se positionne en complément.
  • Il y a des personnes qui excellent et il y a des imposteurs, et ce dans tous les métiers. Finalement le meilleur moyen de filtrer est de se renseigner avant de prendre un rendez-vous : visiter le site et/ou les réseaux sociaux du thérapeute, demander des recommandations dans son entourage, lire les avis Google, … et écouter son intuition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.