19 mars 2020

Contre les virus : booster son système immunitaire

C’est le rôle de votre système immunitaire de vous défendre contre les agressions. Lorsqu’il est en bonne santé, c’est lui qui vous protège des infections hivernales comme le rhume et la grippe. Les traitements soulagent généralement les symptômes de la maladie (toux, fièvre, …). Mais c’est votre organisme, via son système immunitaire, qui fait le véritable travail d’élimination du virus pour vous guérir ! D’où l’importance de chouchouter votre système immunitaire en prévention 😉

Avertissement :

  • Certains conseils donnés ici, notamment au sujet des huiles essentielles, sont à utiliser avec beaucoup de précaution. Demandez l’avis d’un professionnel avant de les utiliser pour vous ou pour un proche.
  • Toutes les informations contenues dans cette présentation ne constituent en aucun cas des informations médicales.

Système immunitaire et alimentation

Certains nutriments sont indispensables au bon fonctionnement du système immunitaire. C’est le cas notamment de la vitamine C, du Zinc, et des Oméga 3. Voici quelques aliments pour faire le plein de ces nutriments (liste non exhaustive) :

Vitamine C

  • Agrumes : oranges, clémentines, pamplemousse, citron, …
  • Kiwis
  • Persil frais
  • Brocolis, chou-fleur (crus, étêtés, en salade ou trempés dans du humus par exemple)

Zinc

  • Crustacés (crabe, langouste, huitres, …)
  • Graines de courge rôties (à grignoter, saupoudrer sans vos salades ou dans vos yaourts)
  • Légumineuses (lentilles, pois chiches, …)
  • Foie de veau

Oméga

  • Huiles vierges de 1ère pression, à froid, riches en oméga 3 : colza, lin, noix, cameline (ne pas les chauffer – à conserver au frigo)
  • Petits poissons des mers froides (anchois, sardines, maquereaux)

Vitamine D et système immunitaire

La vitamine D est indispensable pour l’activation du système immunitaire ! Elle est synthétisée dans la peau au contact des rayons du soleil, ce qui se produit peu en hiver. Et son apport dans l’alimentation est insuffisant pour couvrir nos besoins.

Il est donc vivement conseillé de se complémenter ! Les experts parlent aujourd’hui de doses journalières entre 1 000 et 4 000 UI, de préférence sous forme de vitamine D3 mieux assimilée. Loin des recommandations officielles à 200 UI par jour ! Quelques labotatoires qui proposent des vitamine D3 dosées à 1000 UI / goutte : ZymaD, D.Plantes, Orfito.

Hygiène

Bien entendu, on se lave les mains régulièrement ! Mais on peut adopter d’autres gestes d’hygiène pour lutter contre l’installation des virus.

Hygiène nasale

Nettoyer son nez 1 à 3 fois par jour avec ce que vous avez à disposition :

  • Un spray à la propolis, au sérum de quinton, ou aux huiles essentielles (ces sprays s’achètent en pharmacie).
  • Une bouteille de lavage ou un lota, dans lequel on met de l’eau tiède et du sel fin (de préférence non iodé). Ce type de nettoyage est à privilégier dans l’idéal car il est plus efficace que les sprays, qui réalisent un nettoyage superficiel. Beaucoup de tutos sur internet vous donneront les dosages et le fonctionnement, très simple et indolore. Possible avec les enfants (accompagnés) à partir de 5 ans environ.

Aération

Aérer son logement régulièrement est essentiel pour :

  • Laisser sortir les éventuels microbes ou allergènes issus des éternuements, de la transpiration, des animaux, des tapis, …
  • Limiter l’impact de la pollution intérieure (peintures, matériaux, plastics, …) sur notre système respiratoire.

Huiles essentielles et système immunitaire

Booster son système immunitaire Avec l’huile essentielle de Ravintsara (cinnamomum camphora ct cineole)

  • 2 gouttes d’huile essentielle dans une petite noisette d’huile végétale (coco, abricot, amande douce … ce que vous avez à la maison) en massage sur la voute plantaire, et 2 gouttes en massage sur le thorax, 3 fois par jour.
  • Pour les enfants à partir de 6 ans : 1 goutte sous les pieds, et 1 goutte sur le thorax.
  • Pour les enfants de 3 à 6 ans et les femmes enceintes (+ 3 mois) et allaitantes : remplacer l’huile essentielle de Ravintsara par de l’huile essentielle de Thym à linalol (Thymas vulgaris ct linalol) en respectant les dosages ci-dessus.
  • Interdit pour les personnes épileptiques et les enfants de moins de 3 ans. Avec précaution pour les personnes asthmatiques.

Assainir l’air dans une pièce Avec l’huile essentielle de Laurier Noble (Laurus nobilis) ou de Pin Sylvestre (Pinus sylvestris)

  • Diffuser quelques gouttes d’une des huiles essentielles ci-dessus (selon le dosage indiqué sur la notice de votre diffuseur), 2 fois par jour, pendant 30 min.
  • Interdit pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 6 ans, les personnes épileptiques. Déconseillé pour les personnes asthmatiques.

Sans oublier …

Gérer son stress

Ne laissez pas le stress vous envahir car il a un impact dramatique sur le système immunitaire. Pour aller plus loin sur la gestion du stress en naturopathie, rendez-vous la page que j’ai consacrée à ce sujet.

Soigner son sommeil

Le manque de sommeil empêche l’organisme de produire toutes les substances nécessaires au bon fonctionnement du système immunitaire.

Bouger

Pour s’oxygéner, relâcher les tensions, détoxifier le corps, stimuler le système immunitaire, déconnecter le mental … Même en hiver quand il pleut et qu’il fait froid, on peut faire des étirements devant la télé, faire du vélo d’appartement, jouer à cache-cache avec ses enfants, …

S’exposer à la lumière

Dans son jardin, au balcon, à la fenêtre … Dès qu’il y a quelques rayons de soleil, hop un petit shot de vitamine D !

Prendre rendez-vous avec une naturopathe pour booster mon système immunitaire